L’attente

En tant que passionnés de voitures, la voiture autonome représente un mythe. Qui n’a jamais rêvé de se laisser conduire par sa voiture, sans se soucier de la route et du traffic ? Alors imaginez un peu notre excitation quand nous avons appris qu’un véhicule autonome serait en démonstration lors du forum Futurapolis® le 5 Novembre 2015. Le rendez-vous était pris pour notre première expérience.

Ce qu’il faut bien savoir, c’est que la théorie est une chose. Voir des vidéos sur internet de tels véhicules en est une, mais pouvoir les essayer en vrai, voilà le vrai graal. Et ce forum était indéniablement une expérience unique pour enfin en tester un.

Le parcours

A notre arrivée sur le site, nous apercevions le parcours balisé pour l’occasion : une ligne droite de 150 mètres en léger faut plat montant. Bon, soyons honnête, le parcours ne nous faisait pas rêver et nous étions un peu déçus. Mais il faut aussi savoir que les véhicules autonomes n’ont pour le moment pas le droit de rouler sur les routes en France, faute de législation adéquate. Nous allions donc nous contenter de ce parcours, qui au fond nous satisfaisait déjà amplement.

A proprement parler, il ne s’agit d’ailleurs pas d’une voiture mais d’une navette. Celle-ci est développée par la société Easy Miles, basée à Toulouse. Nous avons même pu voir le directeur de l’entreprise avant l’essai, M. Xavier Salort.  Il nous présente les caractéristiques du véhicule : vitesse maximale : 40 km/h, 12 heures d’autonomie, 6 places assises. Il faut savoir que cette navette est déjà commercialisée, et roule en Sillicon Valley ! Mais assez bavardé technique, il est temps de découvrir ce véhicule.

Une première expérience des plus convaincantes

Après un bon quart d’heure d’attente sous la pluie, c’est notre tour ! Pour l’occasion, le véhicule a été bridé à 20km/h mais qu’importe. Une fois installés, les portes se ferment et nous voilà partis pour une minute de trajet, sous les explications d’un employé de l’entreprise. A l’écouter, on en oublierait presque que le véhicule se déplace tout seul. Il nous montre même les capacités d’adaptation du véhicule : un passant marche devant celui-ci. Le véhicule freine et adapte son allure à celle de la personne, comme si de rien n’était : BLUFFANT !

Le véhicule autonome de Easy Mile lors de Futurapolis.

Le véhicule autonome de Easy Mile lors de Futurapolis.

 

Mais il est déjà temps pour nous de quitter le véhicule, d’autres passionnés veulent prendre notre place. L’expérience fut courte, mais Ô combien enrichissante, nous avions enfin expérimenté un véhicule autonome. Sur le chemin du retour, tel un signe, nous croisons une Tesla Model S, voiture emblématique de ce qu’est cette technologie pour le commun des mortels aujourd’hui : une voiture semi-autonome. Mais nous sommes à ce moment-là certains d’une chose :  ce n’est qu’une ébauche, et la technologie n’a pas fini de nous surprendre et de nous émerveiller, tels les enfants que nous serons toujours.

 

Répondre