Véhicules autonomes

Les véhicules autonomes : Concrètement où en est-on ?

Nous pouvons aujourd’hui déjà voir sur nos téléviseurs de nombreuses publicités vantant les régulateurs de vitesse et la capacités des voitures à se garer toutes seules. Nous sommes en fait face aux prémisses du développement des véhicules autonomes. Mais les voitures commercialisé ne sont pas représentative de ce que sont capable aujourd’hui les constructeurs en terme d’autonomie. Pour en avoir une idée plus précise il nous faut plutôt regardé les modèles tests et les prototypes.

Chez Audit, le modèle le plus avancé de prototype permet de donner entièrement le contrôle de la voiture à celle-ci sur autoroute. Pour cela, le conducteur programme la destination sur le GPS, une fois sur l’autoroute, un bruit lui indique qu’il peut laisser le contrôle au véhicule. Il peut alors le faire en appuyant simplement sur un bouton, le volant se rétracte alors, la voiture devenant alors 100% autonome sur la vitesse comme la direction. Quand la voiture arrivera à la sortie d’autoroute, un bruit rappellera au conducteur de reprendre le volant qui reviendra vers lui. L’expérience sera ici beaucoup plus agréable que sur le modèle A5 sportback pour au moins trois raisons : 1 On a cette fois un vrai sentiment de sécurité, la voiture gardant bien mieux sa direction et ayant une conduite encore plus homogène. 2 La voiture sera cette fois capable d’initiative, par exemple elle sera capable de doubler des camions et de changer de voie si nécessaire pour cela. 3 On ne sera cette fois-ci pas dérangé durant la période d’autonomie, même si il faut encore que le pilote surveille la route pour des raisons de sécurités, la voiture s’avère capable de gérer seule toute sorte de situation (sur autoroute, rappelons-le) et d’éviter ainsi de se mettre en situation complexe l’obligeant de rappeler le conducteur. Voilà donc à quoi ressemble les meilleurs prototypes actuels des voitures autonomes. Si Jack n’est bien entendu pas un prototype exhaustif, les démonstrations que peuvent aujourd’hui nous faire les autres constructeurs sont du même acabit, à l’exeption toutefois de Tesla qui mené par son président Elon Musk a investi le terrain de l’autonomie depuis de longues années et axe entièrement sa stratégie sur son développement.

Pour conclure quant à la réalité actuelle des véhicules autonomes, on peut trouver aujourd’hui sur le marché des véhicules de niveau 1 voir 2, et les meilleurs prototypes existant sont de niveau 3 pour la plupart des constructeurs. Bref, il nous faut maintenant passer la quatrième sinon la cinquième marche. Cependant, si vous espérerait pouvoir lire votre journal en allant au travail dans votre voiture demain, ce sera difficile à moins d’avoir votre propre chauffeur. En effet, pour la suite il nous faudra certainement encore un peu de patience car la date du débarquement des véhicules autonomes est encore loin d’être fixé.

Répondre