Non classé

La voiture autonome : une nouveauté qui date.

La voiture autonome : une nouveauté qui date.

 

Chers lecteurs, je connais bien votre attrait pour les véhicules autonomes, vous savez que c’est une des grandes évolution technologique à laquelle nous allons assister. Mais il faut parfois que l’on vous informe sur les quelques idées reçues que l’on a naturellement sur le sujet. Les véhicules autonomes ne sont pas juste le résultat de travaux récents d’Apple ou Google, non. Dès le début de l’automobile, des question sur autonomisation et la mobilité se sont donc très tôt posée.

5.0_1939-Futurama-Image_TB-21255-0000lores1

Tout a commencé en 1939, lors du salon Futurama, Général Motors a sponsorisé la première représentation du véhicule autonome. Norman Bel Geddes a ainsi réalisé une nouvelle interprétation de ce que serait une grande ville, en créant différents strates réservé à chaque mobilité. Par exemple, il y a un strate pour les voitures, pour les camions, ou encore pour les piétons. Tous ces véhicules sont dirigés sans conducteurs et commandé par des liaisons radio. Le principal défi de cette illustration est de réussir à protéger le plus possible les piétons qui sont les plus vulnérables dans les milieux urbains. Il a illustré son projet pour la ville de demain par une maquette qui à été fortement médiatisé à l’époque.

 

Quelques décennies d’avancées technologiques plus tard, dans les années 1980, Mercedes réalise déjà une camionnette autonome à Munich qui est capable de rouler jusqu’à 63 km/h dans des rues dénués de trafic.  Au même moment, de l’autre côté de la manche, aux Etats-Unis, s’est créé l’ALV, Autonomous Land Vehicle. Cet organisme produit la première démonstration que l’utilisation de radars peuvent permettre de contrôler un véhicule autonome à 31 km/h dans un milieu mélangé avec d’autres véhicules.Logo-Prometheus

 

Enfin, de 1987 à 1995, la commission européenne commence à créer le projet Prometheus, qui doit permettre l’élaboration de véhicules autonomes. La commission a mis 800 millions d’euros sur la table pour la bonne réalisation de ce projet.

vamp_1488225514_615x408

Ainsi, en 1994 Mercedes réussi à produire deux véhicules autonomes capables de rejoindre Munich à Paris : le VAMP et VITA-2. Ces véhicules ont roulé plus de 1000 km sur des autoroutes 3 voies, dans le trafic habituel et ont roulé jusqu’à 130 km/h de façon semi autonome et avec l’intervention de l’homme. Ils ont ainsi réussi à prouver qu’il était possible de se laisser conduire de façon autonome sur quelques périodes du parcours, de changer automatiquement de voies, et de suivre le trafic.

MERCEDESBENZS-Klasse-W140--944_14-2

En 1995, un ingénieur Mercedes-Benz, Dickmanns produit une Classe S autonome capable de réaliser une distance cette fois ci encore plus grande et fait un Munich-Copenhague grâce à l’aide d’ordinateurs toujours plus performants. La voiture a réalisé 1590 km en une journée. Les ordinateurs peuvent maintenant prendre des décisions grave à leurs radars et processeurs en temps réel. La voiture a été capable de rouler jusqu’à 175 km/h sur les autoroutes non limitée d’Allemagne. 95% du parcours à été réalisé exclusivement de manière autonome. La voiture a été capable de rouler dans le trafic, d’exécuter des manoeuvres pour doubler.

tshirt_back

Enfin l’université de Carnegy Mellon a réalisé un projet dans lequel elle réussi à produire un véhicule autonome capable de rouler 5000 km avec 98,2% du parcours réalisé de façon autonome lors d’une journée intitulée “ No Hands Across America”.   

 

Puis, 1997 sera une année charnière pour les véhicules autonomes, à San Diego, en Californie, on a réuni 20 véhicules autonomes, parmis lesquels des voitures, des bus, des camions, qui ont montré l’intérêt de ces systèmes à différents niveaux.
Tous ces exemples et ces avancés montrent bien que l’élaboration des véhicules autonomes ne sont pas complètement nouveaux. Ils sont le résultats de plusieurs décennies de recherche et de travail. L’Europe est même un des piliers important dans la recherche pour les véhicules autonomes.

Répondre