Notre groupe avait d’abord pour thème l’informatique. Mais devant l’immensité de ce sujet nous avons voulu nous concentrer sur un thème plus précis. Melkisédek et Reda s’intéressaient à l’addiction et les problèmes liés aux technologies. Pierrick voulait se concentrer sur le stockage des données et la sécurité liée à ces données. Quentin voulait à la base écrire sur la biologie. Quant à moi, je voulais comprendre comment l’humain pouvait s’améliorer grâce aux technologies. Nous avons alors décidé de nous concentrer sur le transhumanisme.

 

Le transhumanisme peut se définir comme l’utilisation de procédés d’amélioration du corps et de l’esprit pour dépasser notre condition d’humain. Le développement des sciences et surtout des nanosciences nous permet de contrôler notre évolution, de relâcher la pression de la sélection naturelle. Le transhumanisme peut-il être assimilé à la médecine ? De fait, les deux disciplines ont pour but d’utiliser des procédés scientifiques sur l’homme pour améliorer son état. La médecine veut simplement réparer le corps pour le ramener à un état normal. Le transhumanisme veut lui améliorer l’humain, le rendre supérieur à ce qu’il est. Le pacemaker est une machine à l’intérieur du corps humain, il lui permet d’augmenter sa capacité. Cependant il ne fait que le ramener à une « norme » d’un corps en parfait état. Le transhumanisme va au-delà.

 

FAQ :

Différence entre transhumanisme et eugénisme ?

Le transhumanisme est-il naissant ? Le pacemaker, par exemple, doit-il être considéré comme du transhumanisme ?

Le vaccin est-il un ancêtre du transhumanisme ?

Une technologie comme les exosquelettes peut-elle être assimilée au transhumanisme en tant que tel, ou est-ce simplement un outil augmentant les capacités du corps ?

 

 

Comme vous le constatez, le transhumanisme est un sujet trop étroit pour pouvoir écrire sur tous les sujets qui nous intéressent. De plus, chaque membre de groupe avait sa propre vision et définition du transhumanisme. Nous avons alors élargi pour arriver à « L’HUMAIN FACE A LA TECHNOLOGIE », un thème qui nous permet de publier sur tous les sujets qui nous intéressent.

 

Martin Héraud.

Répondre