Les résultats des élections présidentielles russes révélés ce Dimanche n’ont rien de surprenant. Pour beaucoup, la réélection de Vladimir Poutine était évidente depuis l’annonce de sa candidature. Cependant, l’intrigue était bien présente lors des campagnes présidentielles mais elle concernait moins l’identité du nouveau président, que ses choix stratégiques.
Dès le début de sa campagne, Poutine a clairement affirmé son intention de soutenir le développement scientifique et technologique de la Russie, en précisant notamment que “le pays qui deviendra le leader dans le domaine de l’IA sera le maître du monde”. Des propos qui excitent les chercheurs, mais inquiètent les politiciens.

“Celui qui deviendra le leader [dans le domaine de l’intelligence artificielle], sera le maître du monde. Et il est indésirable que ce monopole soit concentré dans des mains précises. Pour cette raison, si un jour notre pays devient le leader dans ce domaine, nous partagerons ces technologies avec le monde entier, comme nous le faisons déjà avec les technologies atomiques et nucléaires “ affirme Poutine.
Ce discours a provoqué une légère secousse en Occident, pas seulement dans les milieux scientifiques – pour lesquels cette affirmation n’est pas une nouveauté en soi – mais aussi et surtout dans les milieux politiques et médiatiques qui se sont limités aux quelques commentaires peu joyeux. Mais c’est à Elon Musk qu’on doit la réaction la plus vive. Cet homme d’affaire et ingénieur canadien s’est déjà opposé plusieurs fois à la recherche et le développement de l’IA pouvant servir à des fins militaires. Elon Musk a eu une réaction très négative vis-à-vis de l’affirmation de Vladimir Poutine, car d’après lui cette quête de supériorité nationale en matière d’intelligence artificielle peut facilement conduire à une troisième guerre mondiale.

Elon Musk est-il juste un paranoïaque ayant la phobie des nouvelles technologies ou son inquiétude est-elle sensée ? En réalité, il est très difficile pour nous d’avoir un avis car la plupart des innovations militaires sont classées top secret et ne peuvent pas être communiquées au large public. Néanmoins, le quotidien britannique Daily Star soutient les craintes d’Elon Musk en affirmant que ” les études des chercheurs russes et chinois pourraient aboutir prochainement à la mise au point d’une “intelligence artificielle meurtrière”. En effet, l’IA est de plus en plus utilisée par les 2 pays dans le domaine militaire notamment pour la fabrication des drones, des robots et des missiles balistiques autonomes dans leurs décisions.
Pourquoi sait-on que ces recherches vont continuer? Parce que le président actuel de la Russie n’a jamais hésité à investir dans la modernisation de l’arsenal militaire et sera encore moins prêt à le faire durant son nouveau mandat pour lequel Poutine a promis “encore plus de victoires pour la Russie”.

Bien sûr, il ne faut pas limiter le nouveau mandat du président Poutine au développement militaire en négligeant d’autres formes de l’intelligence artificielle que la Russie essaie de mettre en avant. En analysant le marché des innovations technologiques du pays, il est très facile de se rendre compte que les chercheurs sont en train de développer de nouvelles alternatives aux technologies déjà existantes. Par exemple, l’application de recherche Alisa développée par l’entreprise Yandex est facilement comparable à l’assistant informatique d’Apple Siri, alors que le robot d’accompagnement Pepper est remplacé par le premier androïde russe.
Les scientifiques russes ont-ils donc un manque d’imagination ? Loin de là ! Malgré les reproductions des technologies existantes, les projets innovants ne manquent pas. Par exemple, la Russie prévoit de construire un village militaire géré en grande partie par l’intelligence artificielle.

Le nouveau mandat du président promet donc d’être riche en innovations. Plus que jamais, l’intelligence artificielle apparaît comme une source de pouvoir dont nous ne connaissons pas de limites et qui, pour cette raison, reste un domaine un peu flou et effrayant pour certains.

 

Sources:

https://rg.ru/2018/02/23/putinu-pokazali-gde-budet-sozdavatsia-iskusstvennyj-intellekt.html

http://tass.ru/obschestvo/4524746

http://www.tvc.ru/news/show/id/12305

Répondre