AéronautiqueL'essor du big data dans l'aéronautique

Le Big Data et l’amélioration des performances aéronautiques

Comme mentionné dans mon précédent article, le big data a un impact significatif sur la maintenance et la réparation des avions. Néanmoins, le big data est doté d’un autre aspect primordial pour le secteur de l’aéronautique : celui de l’amélioration des données constructeurs et des services proposés par les compagnies. Améliorer ces deux paramètres précédents va révolutionner les performances des appareils d’une part, et l’expérience voyageur d’une autre part. Nous vous parlons plus en détails de l’amélioration de l’expérience voyageur dans un autre article, intitulé “Utilisation du Big Data dans l’aéronautique : améliorer l’expérience voyageur”.

Comment améliorer les performances des appareils grâce à une collecte massive d’informations ? Au premier abord, une telle prouesse ne paraît pas aisée. Cependant, les constructeurs, grâce à l’exploitation efficace du big data, collectent et analysent les informations directement depuis leurs appareils. Ils peuvent ainsi repérer les failles, les pièces et composantes à améliorer ou vieillissantes. Ces données sont alors utilisées auprès de leurs clients et partenaires pour proposer de nouveaux services et des améliorations en temps réels. Le big data permet aux constructeurs aéronautiques de devenir des acteurs encore plus impliqués dans la mondialisation, en proposant une gamme toujours plus élargie de services.

Pour illustrer mes propos, l’exemple de Skywise d’Airbus est parlant. Créée en 2013 et commercialisée depuis début 2017, Skywise est une plateforme numérique qui a pour but de rassembler et transmettre en temps réels l’ensemble des données de vols de tous les avions, d’une légère déviation de route, en passant par la moindre pièce défectueuse. Les failles et pannes peuvent donc être détectées en amont et être réparées dès l’atterrissage. Mais ce n’est pas tout : Skywise récolte également les rapports de vols, les informations et documentations techniques des appareils, etc. Un tel système interconnecté permettrait à chaque avion de s’enrichir de la performance des autres, et donc d’améliorer la sienne. On parle ici d’économie d’énergie (kérosène, électricité), d’une réduction des coûts liés à la maintenance, de vols à moindres coûts, etc. Sont à la clé des millions d’euros d’économie.

Skywise reste peu médiatisé. Cependant, un tel atout est stratégique pour Airbus tant il offre des perspectives d’évolution et d’innovation pour la firme. En effet, Skywise permettra aux opérateurs d’Airbus de tirer parti de la connaissance de plus de 20 000 ingénieurs, qui ont étudié la performance de chaque avion durant toute sa période d’utilisation. Skywise évite à ces opérateurs de devoir chercher dans d’immenses bases de données en leur fournissant directement la solution. Présentée au Salon du Bourget 2017, Skywise relie désormais 12 compagnies, dont Emirates et Easyjet, et pourrait même s’étendre à plus de 40 000 avions d’ici 2036.

 

Skywise n’est qu’un exemple d’innovation parmi d’autres. Jeppesen, une filiale de Boeing, conçoit des cartes (de route ou d’approche) et des logiciels toujours plus précis grâce au big data.

Le big data révolutionne discrètement mais efficacement l’aéronautique. L’amélioration permise par le big data des maintenances, des performances et des appareils, est une clé pour un secteur en pleine expansion.

 

Rémi Bouillet

Répondre