Le taxi, un moyen de transport onéreux et finalement pas si pratique. On pense aujourd’hui que Uber a révolutionné ce marché mais il n’a finalement qu’agrandi la concurrence. Comment ce marché pourrait-il connaitre un véritable changement ?  Airbus nous offre une réponse.

Le 31 janvier en Oregon l’aéronef Vahana s’est envolé pour la première fois, seul, pendant 53 secondes. Ce projet d’Airbus est un adav (un aéronef a décollage et atterrissage verticaux) électrique monoplace. Le prototype mesure actuellement 2,8 mètres de haut pour 5,7 mètres de long et 6,2 mètres d’envergure.

 

 

Pour le moment le drone se cantonne au décollage vertical. La transition des moteurs pour passer du vertical à l’horizontal n’a pas encore été réalisée. On est donc encore loin du taxi révolutionnaire mais en considérant que le projet n’est vieux que de 2 ans on peut considérer que les avancées sont satisfaisantes.

 

La vraie question est quel impact sur le transport urbain aurait cet aéronef. Il serait forcément au-dessus de toute concurrence étant donné qu’il serait bien plus rapide qu’une voiture classique puisqu’il évite les embouteillages. De plus, sa taille et sa technologie de décollage et atterrissage verticaux lui permet d’accéder à un grand nombre d’endroit et ainsi d’être assez flexible sur les destinations : Il n’y a pas besoin de grandes infrastructures pour l’accueillir.

 

On peut donc imaginer qu’il pourrait grandement concurrencer les taxis mais encore faut-il qu’il ait un prix abordable et une autonomie suffisante pour être intéressante. En effet pour qu’il puisse réellement concurrencer les taxis il faut que les courses soient abordables. Ou alors ce service sera réservé à un population aisée qui auront donc un avantage certain sur le reste de la population et passeront beaucoup moins de temps dans les transports que la moyenne. Le projet n’en est pour le moment qu’à ses débuts et on ne sait donc pas encore quelle cible airbus souhaite viser.

 

Imaginons un instant que cet aéronef se démocratise, le transport dans les villes serait complétement chamboulé. Il faudrait imaginer de nouvelles infrastructures. De plus le développement d’aéronef dans les villes rendrait plus difficile la sécurisation des lieux publiques. Aujourd’hui il est interdit de survoler une ville même avec un drone sans l’accord des autorités locales. On imagine pour le moment difficilement les villes autoriser des aéronefs les survoler sans cesse.

On peut donc être assuré que les taxis ont encore de beaux jours devant eux avant d’être remplacés par des aéronefs autonomes. Cependant à l’avenir on pourrait voir se développer un système de transport réservé à la partie la plus riche de la population qui pourrait potentiellement changer complètement les rapports temps/distance pour eux.

 

 

Maxime Carrey

Répondre