AéronautiqueL'innovation dans l'aéronautique

L’aile unique delta, révolution ou complication ?

Par 22 avril 2018 Pas de commentaires

L’aéronautique et plus particulièrement le transport aérien est un domaine soumis à deux contraintes principales. L’avion doit être à la fois efficient et pratique. L’aérodynamisme affecte grandement l’efficience du modèle. Cependant, il n’est guère en adéquation avec le coté pratique de l’avion qui cherche à optimiser la place disponible de la nacelle.

 

Il est apparu, avec le développement du transport aérien qu’un avion en forme de delta offrirait un meilleur aérodynamisme pour plusieurs raisons. La surface augmentée de l’aile offre une meilleure portance et permet une conception en composite léger qui réduit le poids de l’avion. De plus l’absence de queue permet de réduire unepartie de la trainée parasitaire.

 

 

Améliorer l’aérodynamisme d’un avion offre donc un avantage non négligeable, la baisse de la consomma
tion en carburant, qui signifierait un gros gain économique et environnemental. C’est pourquoi l’idée d’une aile unique delta continue d’intéresser.

 

Néanmoins, le problème majeur réside dans le stationnement des avions au sol. Leur forme demande une réorganisation complète des aéroports et de l’agencement des zones de stationnement. Ceci permet une capacité de stockage au sol moins importante et un cout considérable pour les aéroports.

Enfin la forme triangulaire de l’aile unique implique des changements dans l’organisation de la cabine. Elle réduit la superficie sur laquelle des sièges passagers peuvent être installés ainsi que le nombre de hublots, ce qui impacterait le confort des passagers.

Ce projet paraît-il donc réalisable ?

 

Bien que réellement avantageux en terme de réduction des couts de consommation et de pollution, c’est bien les aéroports qui ont le plus de raisons de freiner l’avènement de ce projet. Une compagnie adoptant ce type d’avion se heurterait à la réticence des aéroports et verrait le maintien de son trafic compromis.

Cette contrainte risque de dissuader les compagnies à investir dans ce projet bien que le gain économique sur le long terme soit réel.

La prise en compte de l’impact environnemental qui ne cesse de croitre dans le domaine aéronautique pourrait cependant changer la donne, puisque l’aile unique delta est un moyen efficace de réduire rapidement les émissions de CO2.

Répondre