2019Humains de demain

Comment les œuvres Cyberpunk peuvent nous en apprendre plus sur ce que sera l’humain de demain ?

DEFINITION

Commençons par le début et donnons une définition de ce qu’est le cyberpunk et de la date à laquelle il est apparu. Ce néologisme a été créé par Bruce Bethke dans une nouvelle de 1983 repris par le critique Gardner Dozois. De plus l’un des premiers auteurs à avoir été qualifié de cyberpunk est William Gibson pour son roman : le neuromancien. Le Cyberpunk est donc un genre artistique (littéraire, graphique, cinématographique, etc.) qui décrit l’évolution de notre société et de l’humain dans le futur. Ce futur est résolument sombre et souvent dépourvu d’espoir, la technologie est très évoluée et l’humain est amené à modifier son corps grâce à des prothèses cybernétiques et d’autres implants le rendant de moins en moins humain. Dans ce monde, l’individu peut aussi directement connecter son cerveau au réseau internet ce qui lui ouvre de nouvelles possibilités cognitives. Cette manière d’envisager les nouvelles technologies va permettre de nous poser des questions sur les possibles dangers auxquels fera face l’homme de demain.

LES ŒUVRES MAJEURES DU GENRE

De nombreux domaines artitiques ont eu leurs œuvres cyberpunk. On peut retenir pour la littérature « Le neuromancien » de Gibson. Ce roman raconte l’histoire de pirates informatiques prêt à tout pour récupérer des informations inestimables et que veulent des corporations. Après cette première incursion dans la littérature, le cyberpunk fera son chemin à travers notamment le cinéma et les séries télévisées telle que black mirror ou encore robocop. Ce genre ira même jusqu’à s’introduire dans l’univers des jeux et notamment les jeux de rôles comme Cyberpunk 2020. Aujourd’hui le cyberpunk s’est intégré à la pop culture mais il peut être intéressant de se pencher sur certaines œuvres qui nous permettrons de réfléchir sur l’humain de demain.

COMPARAISONS D’ŒUVRES PAR RAPPORT A NOTRE FUTUR

Je vais commencer par prendre l’exemple d’une série : Altered Carbon. Celle-ci se passe dans un futur proche dans lequel les humains peuvent changer de corps à volonté via le téléchargement de leurs mémoires. Cette série raconte l’histoire d’un milliardaire qui s’est fait assassiner puis qui a changé de corps et qui demande à un ancien fugitif d’enquêter sur son meurtre. Ici plusieurs problèmes liés aux nouvelles technologies apparaissent. Le premier est lié aux changements de corps : c’est extraordinaire dans le sens ou cela permettrait d’éviter la mort mais est ce réellement une bonne chose ? On peut en douter, en effet un être humain pourrait perdre son identité et même voler celle des autres. Cela aboutirait donc à des humains qui n’ont plus d’ancrage dans le réel. De plus ce changement de corps mènerait à une banalisation de la mort et à un développement probable de sports de plus en plus violents. Or pour l’intégrité de la société et afin d’éviter que la violence ne se banalise, le changement de corps à volonté n’est pas une bonne idée. Enfin, si on arrive à devenir virtuellement immortel, le problème majeur qui se posera alors sera celui de la procrastination. Si nous ne mourions plus, nous pourrions être tentés de repousser toujours plus loin les échéances que l’on se fixe, et aboutir finalement à l’inaction.

Un autre thème abordé par ce film concerne les armes. Celle-ci deviennent toujours plus puissantes pour pouvoir détruire complètement les corps et éviter les résurrections. Ainsi, ce qui devient inquiétant c’est la course à l’armement que pourra créer les nouvelles technologies liées aux corps. On peut penser à l’invention d’armes bien plus terrifiantes que les armes nucléaires, comme des armes chimiques ou bactériologiques. Même si celles-ci sont interdites, il y a peu de chances que les conventions internationales soient respectées.

Prenons maintenant le jeu de rôle qui définit le cyberpunk : Cyberpunk 2020. Dans ce jeu, les personnages peuvent modifier leur corps avec des implants cybernétiques. Toutefois si le joueur le fait, il perdra des points d’humanité. A partir d’un certain nombre de points perdus, il est possible pour le joueur de développer des troubles psychiques appelés cyber-psychose. On peut donc aisément imaginer que dans le futur, avec l’amélioration de la cybernétique, ce genre de troubles puisse apparaître. Ce jeu décrit également une société dominée par les inégalités, la violence et l’insécurité.  Si on extrapole cette vision du jeu au monde de demain, on aboutit à un constat alarmant. Donc même si les technologies sont censées nous faciliter la vie, dans ce cas l’évolution technologique est très néfaste pour maintenir la cohésion dans la société.

 

 

CONCLUSION

Nous avons donc vu, par de nombreux exemples, que la réflexion sur l’humain et la société de demain a déjà été abordée par les œuvres littéraires. Cette vision est très dystopique et va à l’inverse de ce que promettent les compagnies qui développent les nouvelles technologies. On peut donc s’inquiéter du futur de l’humain de demain si les nouvelles technologies ne sont pas bien contrôlées. Il faudra donc veiller à l’éthique des  technologies de demain.

 

Répondre