InformatiqueIntelligence artificielleL'humain face à la technologie

« Mes données numériques personnelles, j’ai rien à cacher » :

Par 10 décembre 2019 Pas de commentaires

applications

Qui n’a jamais entendu quelqu’un dire qu’il n’avait rien à cacher au sujet de ses données numériques ou que les cookies lui permettait d’avoir une publicité ciblée agréable ? Face à ces manières de penser Edward Snowden répond : « Lorsque vous dites ‘le droit à la vie privée ne me préoccupe pas, parce que je n’ai rien à cacher’, cela ne fait aucune différence avec le fait de dire  ‘Je me moque du droit à la liberté d’expression parce que je n’ai rien à dire’, ou ‘de la liberté de la presse parce que je n’ai rien à écrire’. » Et en effet, une prise de conscience générale est nécessaire.

Nos comportements influencés au-delà de nos choix commerciaux :

Quand on pense données numériques on pense directement publicité ciblée, usage commercial et c’est bien normal car nos données numériques sont devenue une véritable mine d’or pour ceux qui les vendent à des publicitaires. Mais maintenant ces informations que les plateformes détiennent peuvent être utilisés pour nous influencer dans des choix autre que commerciaux. Pour illustrer cela, quel meilleur exemple que le scandale Facebook / Cambridge Analytica. Pour rappel, l’entreprise anglaise a eu accès aux donnés de 87 millions d’utilisateurs Facebook (dont des comptes français) sans leur consentement. Grâce à ces derniers, elle a pu faire une campagne politique individualisée pour pousser à voter Trump ou encore Leave dans le vote du Brexit. On peut totalement parler de propagande car l’objectif était de faire adhérer des indécis à une idée ou une doctrine. Ici l’enjeu n’est même plus de protéger sa vie privée mais d’éviter que des groupes se fassent aiguiller. Avec ces méthodes qui peuvent rappeler les totalitarismes, la démocratie est plus que remise en cause. Cependant malgré des scandales comme Cambridge Analytica ou encore les révélations sur l’espionnage américain de Edward Snowden on reste inactif, apathique.

Quelles sont alors les solutions et les alternatives accessibles à tous ? :

Voici une liste des réponses à ce problème :

             ➢ supprimer ses cookies régulièrement et vider le cache : https://support.google.com/accounts/answer/32050?co=GENIE.Platform%3DDesktop&hl=fr

              ➢ utiliser la navigation privée   

              ➢ utiliser des alternatives aux GAFA en utilisant des outils soucieux de la protection de vos données. Voici quelques exemples :

                      – le moteur de recherche Qwant ou encore Startpage qui a le même algorithme que Google

                      – en terme de navigateur préférez Firefox ou Chronium à Chrome

                      – des réseaux sociaux comme Minds ou le français Whaller

                 ➢ utiliser un VPN : une solutions de protection plutôt contre les hackers et très utile en voyage

                 ➢ empêcher google d’enregistrer vos trajets et vos activités web : https://www.youtube.com/watch?v=YNOWOZMTg7c

Mais, le combat contre la protection des données est encore plus vaste :

Ces actions ne sont que défensives et je vous l’accorde sûrement inefficaces, il faut donc se battre pour récupérer notre droit à la vie privée. Cela commence tout d’abord par une éducation et un éveille des consciences. Pour cela, je vous conseille de demander à Facebook les données qu’il détient de vous pour s’apercevoir de la masse que cela représente. Pour ma part le fichier fait 5 giga, c’est l’équivalent du dernier Avengers Endgame en HD. Il faut aussi s’informer sur comment fonctionne les plateformes comme Facebook ou Google. Nous passons des heures devant des écrans chaque jour sans réellement comprendre les dessous. Les articles de la CNIL sont un très bon point de départ pour cela. Tout comme le climat, nous devons agir avant qu’il ne soit trop tard. Il nous faut la Greta Thunberg de la protection des données. Le contrôle des données numériques personnelles est un enjeu de liberté collective : il faut agir ensemble et tenter de ne pas être fataliste. Une dictature numérique est en marche.

 

Sources :

Documentaire : The Great Hack sur Cambridge Analytica (disponible sur Netflix)

Article du monde :  https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/10/19/le-controle-des-donnees-numeriques-personnelles-est-un-enjeu-de-liberte-collective_5371789_4408996.html

Vidéo de Cyrus North : https://www.youtube.com/watch?v=UQIpf3JaDm0

Répondre