L’inauguration du LabCom Mach 4, montre tout l’intérêt du développement de solution utilisant l’intelligence artificielle pour réaliser des outils d’aide au développement, à la conduite et à la maintenance d’installations de production complexes.

Qu'est ce que le LabCom Mach 4 ?

C’est un laboratoire commun, qui mélange des compétences en conception et contrôle de systèmes mécatroniques et en développement d’outils d’assistance à la décision basés sur les dernières technologies d’intelligence artificielle. L’humain est au cœur des recherches, qui visent ainsi à développer des solutions d’assistance en prenant en compte le confort biomécanique et cognitif de l’homme dans son environnement.

Qui constitue ce laboratoire commun ?

Ce projet associe plusieurs partenaires complémentaires :

  • L’Institut Pprime, un laboratoire de recherche qui développe, avec l’équipe RoBioSS (Robotique, Biomécanique, Sport & Santé), des solutions mécatroniques complexes pour la robotique de production et des méthodologies permettant d’évaluer le confort biomécanique d’un opérateur en situation de production.
  • La société ITECA, une entreprise des solutions de virtualisation de lignes de production intégrant des moteurs de réalité virtuelle et d’intelligence artificielle pour la prise de décision.
  • Le Centre de recherches sur la cognition et l’apprentissage de l’université de Poitiers.
Quel est l'objectif de ce laboratoire commun ?

Ce laboratoire a pour objectif de fournir des solutions complètes associant la machine et son jumeau numérique réaliser virtuellement, notamment grâce à la société ITECA. Les produits développés ont pour vocation de placer l’opérateur humain (conducteur de ligne, technicien de maintenance, superviseur) dans les meilleures conditions pour traiter les données multiples générées par la machine et prendre les décisions de condition ou d’intervention adaptées.

Conclusion :

L’adaptation des entreprises de production aux évolutions de l’Usine du Futur doit être accompagnée par le développement d’outils permettant aux acteurs humains de maîtriser la complexité croissante des machines. Ce laboratoire commun est donc la première pierre d’une évolution possible grâce à l’intelligence artificielle et aux nouvelles technologies en général pour créer développer l’industrie 4.0.

Voici la virtualisation d’un ligne de production par l’entreprise ITECA :

Cet article est écrit par Amaury BERTIN et mis à la disposition du public en licence creative common CC BY 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/fr/)

Répondre