À l’ère du Big Data et de l’analyse des données, il était évident que l’intelligence artificielle ou I.A. s’intéresserait un jour à notre santé. En pleine expansion et promis à un grand avenir, ces outils virtuels intelligents sont capables de détecter parfois mieux que des radiologues des tumeurs ou des lésions.

 

L’I.A. : c’est quoi ?

 

Le terme intelligence artificielle a beaucoup était employé à mauvais escient et a souvent effrayé car il renvoie à l’idée d’une machine dotée d’une capacité mentale et cognitive artificielle. Mais concrètement, qu’est-ce-que l’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle est née dans les années 1950 et a pour origine l’ambition des hommes de créer des machines capables de mimer l’intelligence humaine.

Une autre définition serait celle du développement du « deep learning » ou « apprentissage profond » qui aurait contribué à faire évoluer la machine d’un comportement d’imitation et de reproduction d’action vers un comportement de plus en plus intelligent.

 

 

Quand l’I.A. s’intéresse à notre santé.

 

Loin d’être capable de raisonner comme l’humain, l’I.A. pourrait aider les humains dans leurs tâches quotidiennes. D’où l’immense intérêt dans le domaine de la médecine.

À l’heure actuelle, seuls des contextes très spécifiques de la pratique clinique bénéficient de l’application de l’I.A. Ainsi, elle est souvent utilisée pour un meilleur diagnostic dans les services d’imagerie médical (ou IRM) et en cardiologie.

Doctor, surgeon analyzing patient brain testing result and human anatomy on technological digital futuristic virtual computer interface, digital holographic, innovative in science and medicine concept.

 

Mais l’I.A peut, dans le domaine médical, aussi être utilisé, entre autres, pour aider au diagnostic, dans la chirurgie robotique, dans le cadre d’actes de chirurgie éveillée, dans les applications en santé et objets connectés permettant aux patients de s’impliquer davantage dans leur propre prise en charge, et une surveillance plus régulière et approfondie par le personnel soignant.

 

 

Au cœur de la médecine du futur, l’I.A. permettrait non seulement un gain de temps précieux mais permettrait de réduire considérablement les risques d’erreur mais aussi de prédire l’indétectable.

Prenons l’exemple du recoupement d’un nombre croissant de données (ou big data) patients. Cela pourrait permettre une meilleure prise en charge et des traitements plus personnalisés pour les patients en fonction des cas.

 

L’I.A. pour accélérer les progrès de la médecine – ou comment sauver des vies.

 

On peut penser que dans le futur, les médecins seront aidés au quotidien par l’I.A.

Google a par exemple développé des technologies de deep-learning, nourris par plus de 280 000 résultats de scanners, pour améliorer la recherche médicale et le soin des patients. Ainsi, en scannant simplement la rétine du patient, l’I.A. de Google est capable de détecter les risques de maladies cardiovasculaires du patient.

 

La Start-up Suisse Sophia Genetics a quant à elle constitué une base de données géantes d’ADN pour détecter les maladies rares.

L’objectif de l’I.A. en médecine permettrait un gain de temps précieux, en laissant la machine analyser elle-même les scanners et fournir des estimations, mais aussi en détectant les signes, invisibles à l’œil nu, de la détérioration de la santé d’un patient hospitalisé.

 

Deepmind développe une I.A. qui anticipe la survenue de lésions rénales

abstract technology ui futuristic concept hud interface hologram elements of digital data chart, communication, computing,human body digital health care ; health future design on hi-tech background.

 

L’entreprise DeepMind s’est d’ailleurs lancée dans cette entreprise, utiliser l’I.A. afin de réduire le pourcentage de décès en espace hospitalier.

 

 

En conclusion, le potentiel de l’IA dans le domaine de la santé est immense et porteuse de grands espoirs si l’on omet les risques potentiels en matière de confidentialité, les questions éthiques. La question qui se pose maintenant est celle de comment convaincre les patients et les professionnels de la santé à y avoir recours.

 

Cet article est écrit par Meanonn TAN et mis à la disposition du public en licence creative common CC BY 3.0

 

 

 

Pour aller plus loin :

Lire le livre “Santé et Intelligence Artificielle” de B.Nordlinger et de C.Vilani sur les bouleversements induits par l’I.A.

Regarder la vidéo sur le sujet : La médecine aux mains de l’intelligence artificielle.

Répondre