2019-2020CoronavirusIntelligence artificielle

Coronavirus : Vers une accélération d’un monde plus digital ?

Par 17 avril 2020 Pas de commentaires

       Depuis la propagation du virus dans le monde entier, tous les acteurs des différents secteurs ont du trouver des solutions pour continuer le travail et éviter la faillite. Entre les cours, les réunions et le travail en distanciel, de nouveaux logiciels ont fait leur apparition pour combler ce besoin.

D’un autre coté, comme la plupart des magasins sont actuellement fermé, on observe une accélération des achats en ligne sur les plateformes de e-commerce.

La pluspart des individus sont donc enfermés chez eux. En plus du travail qu’ils doivent réaliser et les commandes qu’ils doivent effectuer, les individus doivent se divertir. Les industries du streaming ont donc pris les devants et ont développer des offres «  spécial » confinement.

Il est donc légitime de se demander si cette épidémie va encore plus accélérer le processus de digitalisation du monde ?

Les logiciels pour le travail en distanciel

Pour comprendre pourquoi ces différents logiciels fonctionnent, il faut déjà analyser tous les avantages qu’ils procurent aux employés ainsi qu’aux sociétés qui les utilisent.

Dans un premier temps, ces logiciels permettent de limiter les risques de contamination. On observe aussi qu’il y a moins de contraintes liées à l’espace ou au temps ainsi qu’une réduction drastique des coûts de communication. Dans des grandes villes comme Paris, certains salariés, réalisent quotidiennement plus d’une heure de trajet pour se rendre au travail.

On peut entre autre retenir DingTalk, WeChat, We Link pour la Chine. Entre fin janvier et mi Février, plus de 400 millions de Chinois ont utilisés des applications de télétravail.

Pour l’Europe, c’est Microsoft Team, Skype, WhatsApp qui ont été massivement utilisés par les entreprises.

Les écoles étant également fermées, l’éducation doit continuer d’exister pendant cette période.

Pour ce qui est des cours dispensés par les écoles, universités, les logiciels Team et Zoom sont fortement plébiscités. Ils permettent à plusieurs individus d’organiser, à une heure déterminée, une rencontre vidéo.

Le problème c’est qu’il est difficile de mesurer efficacité du travail et de créer une réelle synergie et une ambiance de travail lorsque l’on utilise exclusivement ce type de logiciel.

Les sites e-commerces : les grands gagnants ?

Après l’annonce du confinement, les consommateurs se sont rués dans les magasins pour acheter le maximum de denrées, produits avant la fermeture des magasins. Cependant, lorsque ces derniers ont fermés il ne restait plus que les sites e-commerces qui pouvaient fournir les consommateurs.

Malgré un ralentissement des services de la Poste en France, le nombre d’articles commandés n’a pas diminué.

Au contraire, il a même augmenté comme en témoigne le PDG d’Amazon.

“A mesure que le Covid-19 s’est répandu, nous avons vu une hausse du nombre de personnes qui achètent en ligne,” Jeff Bezos

L’augmentation est telle que l’entreprise est à la recherche de 100 000 employés à temps plein et partiel dans le monde, alors que les effectifs globaux sont actuellement  de 800 000 personnes.

C’est également le  cas pour Rakuten, la Fnac, Cdiscount ou Ebay qui enregistrent une bonne croissance pendant cette crise sanitaire. 

Les sites e-commerces seront donc l’un des grands gagnants de cette période difficile.

Une aubaine pour les sites de streaming ?

Une fois que les individus ont fini de travailler sur leur nouveau outil numérique et ont acheté leur nouvel ordinateur sur Amazon, il ne leur reste qu’une chose à faire : se divertir !

Et quoi de mieux qu’une série ou un film ?

C’est également à cela qu’on pensait les consommateurs. Et, ce n’est pas pour déplaire au plus grandes plateforme de streaming. Netflix a actuellement plus de 167 millions d’abonnements payant à son actif. Sa cotation en bourse vient d’augmenter de près de 40%. Cela se traduit par une capitalisation boursière record qui approche les 190 milliards de dollars.

C’est également le cas pour son concurrent direct : Disney +

Seulement cinq mois après son lancement, l’entreprise compte déjà plus de 50 millions d’abonnement payants.

Conclusion :

Le coronavirus a et va étendre encore plus l’importance du numérique dans notre société. Notre façon de travailler, d’acheter et de se divertir va donc encore plus se diriger vers des logiciels et des sites web. Les grands gagnants sont donc des services dits « stay at home » comme toutes les entreprises citées dans cet article. 

Répondre