Il serait incorrect de dire que l’Intelligence Artificielle pourra vaincre le Covid-19, mais ce qui est certain, c’est que les recherches d’un vaccin se feront avec l’aide de l’intelligence artificielle. La présentation de deux avancées dans la recherche concernant le Covid-19 nous aidera à voir en quoi l’intelligence artificielle peut accompagner les chercheurs.

Le super calculateur Summit :

Qu'est ce que Summit ?

Summit est le supercalculateur le plus rapide au monde, équipé d’un « cerveau d’IA », spécifiquement conçu pour résoudre ce genre de problèmes. Il dispose d’une puissance de calcul de 200 Pétaflops, soit 200 millions de milliards d’opérations à la seconde. Il faut s’imaginer que la puissance de calcul de la machine équivaudrait à la réalisation 26 millions d’opérations par seconde à l’aide d’une calculatrice par l’ensemble de la population mondiale.

Ses résultats :

En seulement 2 jours, Summit a identifié et étudié 77 petites molécules médicamenteuses potentielles pour lutter contre le COVID-19. Une tâche qui aurait pris des années en utilisant une approche traditionnelle de laboratoire, ou alors des mois en utilisant les services informatiques standards. Summit a effectué des simulations de plus de 8 000 composés possibles afin de sélectionner ceux qui ont le plus de chances d’avoir un impact sur la maladie, en se liant à la principale protéine “spike” du coronavirus, la rendant incapable d’infecter les cellules hôtes.

Ces résultats éclaireront les études futures et fourniront un cadre ciblé pour que les laboratoires d’analyse puissent poursuivre leurs recherches sur ces composés. Ce n’est qu’alors que nous saurons si l’un d’entre eux possède les caractéristiques nécessaires pour attaquer et tuer le virus.

DeepMind, l'IA de google :

DeepMind est une entreprise britannique spécialisée dans l’intelligence artificielle et fondée en 2010 puis rachetée en 2014, par Google pour plus de 628 millions de dollars.

DeepMind a travaillé sur la structure de protéines du virus, en utilisant le séquençage de son génome réalisé par des chercheurs chinois. DeepMind de réaliser de la modélisation libre, par opposition au template modelling, de la modélisation à partir d’un modèle car ces protéines sont uniques. Ces modélisations 3D des protéines (voir ci-contre) sont censées aider à comprendre le fonctionnement du virus et mener sur la voie d’un vaccin. L’objectif étant d’arriver à trouver une protéine pouvant se fixer au pic de la protéine S du coronavirus et ainsi empêcher le pic de se coller aux cellules humaines.

DeepMind a utilisé un algorithme d’apprentissage automatique qui a été entraîné selon la méthode de Deep learning ainsi qu’un jeu d’entraînement composés de protéines issues de la base de données Protein Data Bank. Le processus a duré cinq jours.

Conclusion :

L’Intelligence Artificielle risque d’être fortement mise à contribution sur le sujet du Covid-19, de la détection des foyers de contagion, en passant par la recherche de médicaments et traitements efficaces pour lutter contre le virus, ou encore par le diagnostic médical, il y aura de nombreuses sources d’utilisation de l’IA pour vaincre ce virus.

Voici un petit récapitulatif des usages possibles de l’IA pour aider dans la lutte contre le Covid-19 :

Cet article est écrit par Amaury BERTIN et mis à la disposition du public en licence creative common CC BY 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/fr/)

Répondre